Claire Bergerault

| Le Lobe |

Le Lobe

A l'écoute : Choisissez un titre -


Extraits du CD « Le Lobe » enregistré à
Carré Bleu par Michaël Goupilleau, les 28
et 29 Janvier 2012.

Elise Kusmeruck, Cécile Tréhu : violons < Nicolas Brasart : violon, mandoloncelle, wuwuzela < Patrick Tréguer, Fanny Pallard : violoncelles < Etienne Daunizeau : contrebasse < Xavier Garnier : contrebasse, laptop < Lucie Mousset, Nelly Mousset : voix < Mathieu Lemaire : sax.sop < Pierre Métivier : sax. alto, clar. basse, objets < Jérôme Jeandel : basson, sax alto < Jean-Luc Petit : sax.bar, clar.contrebasse < Marc Niess : trompette < Christiane Bopp : trombone < Franck Cadet : guitare, dispositif électro-acoustique < Mehdi Rigaud : guitare < Josselin Arhiman : piano, laptop < Fabrice Favriou : batterie, guitare, objets < Mathieu Gratedoux : batterie, voix < Alain Josué : batterie, percussions.

Direction : Claire Bergerault.

Si l’oreille est un filtre, un réceptacle, le Lobe est un générateur de sons, puissant, sensible et vertébré. Entre cordes acoustiques préparées, sons électroniques non identifiés, batteries implacables, wuwuzela, accordéons asthmatiques, souffles de vents, cordes de guitares ou vocales saturées, le LObe, créé en Octobre 2010 sous l’impulsion de Claire Bergerault, est un laboratoire bouillonnant de 22 musiciens improvisateurs.
Expérimentale, contemporaine, technoïde, abrasive ou minimale, le Lobe est un orchestre de musique improvisée. Les musiciens répondent à un code gestuel, élaboré dans un travail préalable d’expérimentations, nourri par la richesse de l’instrumentation et les personnalités de chaque membre du groupe.
La direction par gestes est envisagée comme un chemin possible, remis en question à chaque instant par les propositions survenant en permanence. La matière sonore étant en constante évolution, il s’agit bien là de porosité, d’échange et d’aller-retour entre les musiciens et la chef d’orchestre. La préoccupation du son est constante : le rapport entre l’électronique et l’acoustique, la spatialisation, la voix s’amalgamant au timbre orchestral sont autant de pistes à ce travail de recherche.
L’intensité, l’opacité, l’épaisseur du son naissent de l’intention, du soin apporté au son aussi bien que du traitement que l’on veut bien lui accorder. Alors, la musique peut prend forme, dans un espace temps donné, élastique et transformable où ces évènements sonores viennent se poser, se juxtaposer, s’entrechoquer ou s’étendre. La musique du LObe s’écrit dans l’instant, dans l’écoute et dans le partage d’un même engagement et d’une énergie humaine massive et foisonnante.

Concerts :
Balade en voix à Quinçay (86) : 7 Mai 2011 / Carrière du Normandoux : pour les 10 ans de l’association Nyktalop Mélodie : 31 Mai 2011 / Festival Bruisme 2012 : au Confort Moderne (organisé par Jazz à Poitiers) : 29 Juin 2012/ Soirée de la tête noire #1 : à Poitiers (organisé par Hors Laps) : 3 Mai 2013 / Smöl Festivöl à Saint- Lumine- De-Clisson (44) : 24 Mai 2013

Discographie :
Le Lobe a sorti son premier CD « Le Lobe » en Mai 2013. Production Hors Laps. Partenariat avec Jazz à Poitiers pour l’enregistrement.

Présence sonore : Collaboration avec Jean-Luc Guionnet qui réalise en Septembre 2012, à Carré Bleu (Poitiers) un enregistrement du Lobe à partir d’un extrait sonore joué par Elisabeth Saint Jalmes (trompette). La chorégraphe Catherine Diverrès, travaillant régulièrement avec Jean-Luc Guionnet, prend connaissance de l’enregistrement et le choisit pour sa nouvelle création (2013) « Penthesilées ».